Blogue

Se lancer en affaires, mais pas dans le vide!

Dominic Paquette
1 octobre 2018

L’expression « Se lancer en affaires » sous-entend qu’il faut un certain courage pour devenir entrepreneur et fonder sa propre entreprise. Mais comme dans tout projet, la préparation est essentielle pour bien maîtriser votre saut et anticiper les obstacles.

Voici les éléments à considérer avant de prendre votre élan

  1. Rédiger un plan d’affaires
    C’est clair, vous voulez vous lancer. Mais savez-vous comment y parvenir et où vous désirez arriver? Le plan d’affaires est votre carte routière. Il détaille votre offre de produits et services, votre structure organisationnelle, vos prévisions financières et le plan marketing que vous mettrez en place pour atteindre vos objectifs de vente.
  2. Choisir son entourage professionnel
    Les entrepreneurs qui ont du succès ont tous une chose en commun : ils sont bien entourés. Dès la création de votre entreprise, mettez en place votre réseau de professionnels, dont un mentor, un conseiller financier, un comptable, un fiscaliste, un avocat, un notaire, un expert en marketing, un formateur, etc. Ces experts auront des compétences complémentaires aux vôtres, vous serviront de filet de sécurité et vous conseilleront.
  3. Déterminer la forme juridique de l’entreprise
    Le choix d’une forme juridique est propre à chaque entreprise, selon ses objectifs de croissance. Il faut tenir compte de l’incidence de ce choix sur vos obligations fiscales. Voici les différentes formes juridiques possibles lors du démarrage d’une entreprise :

    • Entreprise individuelle (ou travailleur autonome)
    • Société en nom collectif
    • Société en commandite
    • Société par actions constituée au Québec (ou compagnie)
    • Société par actions constituée en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (ou compagnie)
    • Coopérative
    • Organisme à but non lucratif (ou association personnifiée)
    • Entreprise non constituée au Québec

    Pour obtenir plus de détails, consultez le site d’Entreprises Québec.

  4. Obtenir du financement
    Selon un récent sondage, 58,1 % des nouveaux entrepreneurs considèrent que le financement est un obstacle1. Par où commencer? Définissez d’abord vos besoins en matière de financement à court, à moyen et à long terme et déterminez à quoi servira le financement obtenu. Ensuite, choisissez le type de financement que vous privilégierez. Outre les institutions financières, vous pouvez obtenir du financement auprès de certains organismes d’aide au démarrage, d’incubateurs, d’accélérateurs d’entreprises, de même qu’auprès de fonds gouvernementaux de développement.
    1Indice entrepreneurial québécois 2016 du Réseau M.
  5. Composer avec un revenu fluctuant
    En démarrage, la stabilité des revenus ne sera peut-être pas au rendez-vous. Même si vous adoptez une pratique de facturation optimale, vous n’aurez pas toujours le contrôle sur les entrées d’argent. Pas de panique! Pour traverser les périodes plus difficiles, constituez-vous un fonds de réserve, suivez votre budget de façon rigoureuse et reportez les grosses dépenses à plus tard.
  6. Se protéger
    Pour éviter de vous retrouver dans une situation de précarité, assurez-vous d’être bien protégé. Consultez votre conseiller financier pour qu’il vous propose des assurances qui répondront à vos besoins et à ceux de votre entreprise : assurances vie, invalidité, maladies, prêt, marge de crédit, etc.
  7. Penser à l’avenir
    Envisagez déjà l’avenir de votre entreprise afin de vous y préparer. La retraite, la succession et la planification de la relève devraient faire partie de votre plan d’affaires dès le départ. Plus vous aurez une vision stratégique à long terme, meilleures seront vos chances de minimiser les répercussions lorsque vous rencontrerez des obstacles.

Bon lancement et bon succès!

Sources utilisées pour la rédaction de cet article : Infolettre Actualis, Les 10 travaux du futur entrepreneur, 2016, SFL Partenaire de Desjardins Sécurité financière. Entreprises Québec, Revenu Québec, Indice entrepreneurial de la Fondation de l’entrepreneurship.

Recherche